Souvenirs d'un exilé

“Au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés je reconnaîtrais la Corse.”

Napoléon Bonaparte

Le « Veranu  » dans l’ouest Corse

Toutes les saisons sont belles mais au printemps, la région est un jardin inépuisable de couleurs et de senteurs. Elle offre alors « le temps de prendre son temps »… 

La journée internationale du bonheur a lieu le 20 mars chaque année : elle tombera donc en même temps que l’arrivée du printemps jusqu’en 2044. Une merveilleuse coïncidence car il est évident pour tous que le printemps est la saison du retour au bonheur de profiter!

Dans la nature, c’est une explosion de couleurs. Le maquis est en fleurs et la lumière est exceptionnelle. Les effluves odorantes sortent du maquis et ce sont elles qui ont fait dire à Napoléon « qu’au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés je reconnaîtrais la Corse.”

Le climat est presque idéal, ensoleillé mais raisonnablement chaud pour ceux qui craignent la rigueur du climat estival, le printemps est le moment parfait pour découvrir la région autrement, par la mer ou par les sentiers de randonnée. Mais Il est aussi des traditions qui prennent racine dans la nuit des temps et donnent à vos vacances ce côté magique entre mysticisme et religion. 

Et bien entendu, pour les plus petits comme pour les plus grands, Pâques reste l’occasion de faire quelques écarts et de se laisser aller aux gourmandises sucrées et salées incontournables du moment.

Connaître vraiment la Corse

Elle a son maquis parfum! Qui n’a pas vu le maquis en fleur, en fin avril et début mai, ne peut se faire une idée de la Corse. Toute l’île alors se transforme en un colossal bouquet, toutes les essences d’une végétation inouïe et puissamment aromatisée s’étoilent de corolles d’où montent ces senteurs…

Dr Pascal ZUCARELLI en 1931, reprenant Albert SURIER

Le maquis et ses senteurs

Un endroit inextricable aux mille senteurs

Moins haut qu’une forêt et toujours vert, le maquis couvre presque la moitié du territoire. Dense et odorant, touffu et épineux, il se retrouve sur les sols abandonnés et se compose dans sa grande majorité d’arbousier, bruyère, ciste, immortelle, myrte, thym, romarin, lentisque, asphodèle, cyclamen, clématite, salsepareille, chèvrefeuille, ronce et chêne vert. Perdus dans le maquis, on peut trouver des chênes lièges ou des oliviers, souvenirs d’anciennes cultures.

Sur les pentes chaudes du littoral pousse une flore méditerranéenne, où cohabitent flore exotique (figuier de barbarie, tamaris, agave d’Amérique, aloès, eucalyptus…) et plantes de garrigue et de maquis (genévrier de Phénicie, olivier sauvage, cade, lentisque, pin, thym, romarin, ciste, lavande, chêne, clématite, bruyère arborescente, myrte, asphodèle, fenouil, immortelle…).

Le maquis et ses paysages oniriques 

Pour vous émerveiller, vous sentir renaître avec la nature,  on partage avec vous de bonnes raisons, (en faut-il vraiment?) de découvrir l’Ouest Corsica  au printemps, dès les vacances de Pâques jusqu’au mois de Juin.

  • Le maquis, omniprésent, est paré de milles nuances et la végétation semble vouloir dévorer la route. Les villages baignés de lumière et la douceur des températures nous appellent à la contemplation et aux terrasses des cafés.
  • Il fait bon marcher, respirer, souffler… Point besoin d’aller bien loin, vous trouverez toujours un chemin dans le maquis prêt à accueillir vos pas méditatifs. Propice au ressourcement, marcher simplement, sans souci de performance, débraye le mental et vous permet de vous (re)trouver.
  • Si les températures de l’eau restent encore un peu fraiche pour les plus frileux, on peut profiter tranquillement des plages pour s’aérer le corps et l’esprit et écouter le murmure de l’eau 
  • La fréquentation touristique reste modérée en cette saison et les grands espaces vous appartiennent
  • Les tarifs sont très compétitifs sur l’ensemble des offres hébergements

Tradition de Pâques

La “Merendella”

C’est une tradition perpétuée en Corse depuis des siècles, et une occasion pour Pâques de se retrouver en famille autour d’un pique-nique en pleine nature. Il s’agit de rassembler les différentes générations autour d’un repas convivial et champêtre, composé de quelques spécialités typiques insulaires.

Sur la plage, dans la montagne, dans le maquis et autres, célébrez en toute beauté les fêtes pascales et profitez à tout moment de la douceur du soleil de l’été et du printemp

Traditions et Religion

La semaine sainte

Au commencement de la fête pascale

Les fêtes pascales commencent en général au début de la semaine sainte. Elles se caractérisent ainsi par des processions religieuses à travers toutes les rues de l’île de beauté. Plus précisément, les processions (chemin de croix) ont lieu durant le Vendredi saint.

 Durant le samedi saint, tous les corses se préparent pour la commémoration à venir. Ce jour correspond également à celui où les prêtres bénissent les maisons dans les villages de l’île. Le samedi saint est aussi le jour religieux où on fait brûler les rameaux utilisés dimanche précédent, pendant le jour des rameaux.

Autre tradition importante: les Crucette, ces croix de palmes tressées qui seront suspendues toute l’année sur un mur ou au rétroviseur d’ une voiture et s’assurer ainsi la protection divine. Elles sont vendues ou distribuées pour les Rameaux, en plus des branches d’olivier

La Semaine Sainte est un moment important pour les chrétiens et plus encore pour les Corses qui ont des traditions particulières. Il en est une particulière à l’Ouest Corsica, celle du village de Cargèse

Ancienne colonie Grecque, elle célèbre Pâques en son église catholique de rite byzantin, suivant son rituel propre, sous la conduite de l’Archimandrite. Chants et lamentations, dans l’église non éclairée, au soir du Vendredi Saint: cérémonies aux cierges pour le retour de la lumière le Samedi Saint, chant du rite grec, à minuit, sont l’expression de l’atmosphère mystique qui imprègne ces cérémonies. Le Lundi de Pâques, se déroule une procession au cours de laquelle une Sainte Icône de la colonie grecque est exposée aux quatre points cardinaux.

Pour fêter le lundi pascal  vous pouvez aussi opter pour des pique-niques en plein air

Le “Campanile” aussi appelé “Cacavellu”

Pour le dimanche de Pâques dans la région, attendez-vous à une journée de joie et de résurrection à célébrer autour d’un repas pascal traditionnel en famille.

Dans le menu traditionnel, on trouve généralement sur les tables de l’agneau, du cabri et évidemment une sélection de douceurs. Au dessert, découvrez ou appréciez la saveur des gâteaux traditionnels comme les cacavelli (le cacavellu est un pain sucré en forme de couronne, dans lequel on glisse un œuf dur entier, pour marquer la fin du Carême.) ou le campanile, la panette, etc… 

Le dimanche pascal marquant la fin des jours de privations, c’est le début d’un grand jour de festivité de Pâques en Corse.

Origine et recette du Cacavellu

D’après ce que l’on raconte, le gâteau de Pâques servait à marquer la fin du carême, période de jeûne chez les chrétiens. C’est donc en utilisant les œufs non consommés pendant cette période qu’est née la recette de ce gâteau.

La tradition est restée et les œufs qui sont intégrés aux cacavelli sont soit consommés par les enfants, soit mangés lors du pique-nique traditionnel du lundi de Pâques.

Pour vous régaler, il vous faudra pâtisser!

Le temps de préparation est assez long, à cause du repos nécessaire à la pâte.
Il faudra que les gourmands prennent sur eux et patientent 2 à 3 heures avant la dégustation !

Ingrédients
500 g de farine
1 sachet de levure de boulanger
2 œufs entiers
125 g de sucre
sel
50 g de saindoux
1 dose de pastis
20 cl d’eau

  • Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et le sucre, puis ajoutez y 2 œufs, le saindoux ramolli, le pastis et l’eau tiède mélangée la levure.
  • Mélangez et pétrissez énergiquement la pâte. Puis, laissez reposer la pâte recouverte d’un torchon pendant environ 2 heures, dans une pièce à température ambiante à l’abri des courants d’air et de la lumière.
  • Avant de préparez notre cacavellu, préchauffez votre four à 180°C.
  • Roulez la pâte pour former un gros boudin (gardez en un peu pour deux autres boudins : pour faire tenir l’œuf).
  • Incrustez y donc un œuf sur un côté (cru avec sa coquille) puis recouvrez le a l’aide de deux petits boudins afin de former une croix par dessus.
  • Pour la cuisson du gâteau pascal, enfournez à 180°C pendant environ 40 min. Vous pouvez le badigeonner d’un jaune d’œuf pour donner une belle couleur dorée.
  • L’œuf va cuire tranquillement durant la cuisson du cacavellu.

Et voila, vous pouvez le déguster lors de la Merendella

Découvrir la Corse autrement

Un break insulaire en hiver, c’est des fois ce dont on a simplement besoin pour se ressourcer, se recentrer sur soi et recharger ses batteries au cœur d’une nature vivifiante offrant des paysages de littoral ou de montagne différents mais tout autant époustouflants.

Alors à vos gants et vos écharpes et venez vivre votre aventure hivernale en Ouest Corsica.

Plus qu’une aventure, ce voyage se transformera en véritable découverte de soi.

On profite d’un paysage différent

La Corse avec son climat, ses températures élevées, ses plages, ses eaux turquoises, ses palmiers, son maquis verdoyant et ses randonnées sous le soleil, on connait tous. Mais la Corse vit aussi en dehors de l’été et ne se met pas en hibernation contrairement aux idées reçues.

Même si ces mois froids d’hiver n’offrent pas souvent l’accès à de nombreux loisirs, activités ou autres découvertes, les bonnes idées sont là pour faire de votre escapade hivernale un séjour reposant et dépaysant, peut-être même déroutant pour ceux qui la connaissent déjà.

Découvrez le visage différent de notre territoire qui profite du calme retrouvé et qui offre un charme bien trop méconnu d’une Corse que l’on aime tant.

Florilèges des activités à faire en hiver :

  1. Profiter de la plage pour vous seul et pique-niquer sereinement
  2. Faire des raquettes en montagne et prendre un bol d’air frais
  3. Randonner en basse altitude avec un panorama sur les montagnes enneigées
  4. Skier, luger (petit clin d’œil à nos amis suisses), à Vergio et profiter de sa station de ski
  5. Echanger avec les habitants, plus accessibles en cette période et partager la culture corse
col de Vergio hiver neige
sunset hiver

Profiter des couchers de soleil

… à couper le souffle

C’est la période de l’année où les couchers de soleil sont les plus spectaculaires en terme de couleurs.

Il faut attendre souvent la fin d’une journée plutôt maussade mais où le soleil avait fini par poindre le bout de son nez, juste avant qu’il ne laisse sa place à la lune… Et là, la magie s’opère.

Rouges flamboyants et oranges cramoisis se mêlent aux roses doux et aux violets chatoyants. Une véritable explosion de couleurs à la fois chaudes et froides sur une mer de nuages duveteux, un plaisir simple pour le plus grand bonheur des yeux.

On se régale des spécialités corses

L’hiver, c’est le temps des petits plats familiaux, rassurants et qui réchauffent les ventres et les coeurs.

Ile de partage, nombreuses sont les spécialités faites pour les grandes tablées en famille et/ou entre amis.

Les produits stars de l’hiver :

  • Toutes les charcuteries
  • Brocciu (meilleure période)
  • Clémentines et autres agrumes
  • Arbouses et myrtes 

Nos spécialités de l’hiver :

  1. Pulenta, figatellu, brocciu (oeufs frits)
  2. Civet de sanglier
  3. Soupe paysanne corse
  4. Oursinade
  5. Omelette au brocciu
  6. Figatellu aux lentilles
  7. Cabri en sauce
  8. Beignets au brocciu
  9. Agneau en sauce

Ouest Corsica,  pour vous seul…

… ou presque

Pas de voiture devant ni derrière et la route qui s’étend devant vous…

Quoi de mieux pour profiter à fond des paysages? Vous n’aurez plus de stress à l’idée de vous arrêter pour faire une photo ou simplement admirer calmement le paysage.

L’automne vous invite chez nous, en cette magnifique saison de couleurs, pour profiter des marches en forêt et des soirées entre amis autour d’un feu.

C’est aussi la seconde saison des récoltes, là où les derniers fruits arrivent à maturité et celle où les cueillettes marquent la gastronomie de nos terroirs.

Mais l’automne est aussi la saison rêvée des randonnées gourmandes pour concilier envies de grand air et gastronomie. 

Laissez-vous inspirer… vous ne le regretterez pas.

Poésie de l'automne...

A l’automne, les feuilles des arbres prennent de riches teintes d’or, de pourpre et de violet ; — le soleil pare les nuages de couleurs plus splendides ; — les forêts exhalent une odeur enivrante ; — et les feuilles qui tombent, et commencent à joncher les sentiers, avertissent que tout va disparaître, que tout va mourir, et invitent à contempler, avec plus d’attention et de recueillement, ces splendeurs qui vont s’effacer. Alors tous les sentiments prennent une teinte de douce mélancolie, l’amour s’empare du cœur avec une puissance jusque-là inconnue. Alphonse Karr

Alphonse Karr

Profiter de l’été indien

Si vous aimez  les belles journées ensoleillées, vous êtes déjà en train de penser aux meilleures façons de rendre votre automne un peu plus spicy. Profitez d’une escapade automnale  pour bénéficier de nos offres d’arrière saison aux tarifs plus attractifs.

Cette période de douceur, voire de chaleur et de soleil au cœur de l’automne est la période idéale pour ceux qui ont toujours rêvé de venir découvrir les beautés de notre région, mais qui ne sont pas forcément fans de la saison estivale !

Pour les moins frileux, le climat et la température de l’eau y sont encore propices pour profiter de la mer tout en ayant l’impression que les plages n’appartiennent qu’à eux.

Les villes et villages également, plus calmes, offrent aux visiteurs tout le loisir de déambuler dans les rues et de s’imprégner de l’atmosphère et de l’âme d’une Corse authentique, redevenue sauvage.

lac creno

Balades d’Automne dans la nature et ses couleurs

L’automne nous offre des paysages aux couleurs chatoyantes, que l’on ne se lasse pas d’admirer  et de reproduire lors de promenades en totale liberté.

Pourquoi ne pas révéler votre âme d’artiste … 

Notre territoire comporte une multitude d’itinéraires de randonnées, que vous pouvez retrouver dans notre guide de randonnées ou en vous rendant dans nos bureaux .

C’est l’automne! Pourquoi ne pas partir à l’aventure en famille ou entre amis?

Profitez de la belle lumière de l’été indien pour (re)découvrir certains de nos spots incontournables qui, après la saison estivale, ont pris un tout autre visage et remis leur costume coloré.

Randonnée gourmande en forêt

Quel plaisir de savourer les fruits de son travail, c’est une activité amusante que vous pouvez faire seul, si vous êtes un chasseur de gourmandises solitaire ou bien accompagné de votre famille ou d’un groupe d’amis.

Les châtaignes

A l’automne, on profite de balades en forêt pour ramasser des châtaignes.

Distinguer une châtaigne d’un marron 

Une fois équipé et averti, il ne vous reste plus qu’à identifier les éventuels marrons qui pourraient croiser votre chemin.

Premièrement, la châtaigne est un fruit plutôt petit, triangulaire et aplati avec de petits « cheveux » au niveau de sa pointe. Contrairement au marron, plus gros, plus rond et plus lisse.

La bogue vous permet d’identifier le fruit qu’elle contient. La châtaigne est contenue dans une « bogue », hérissée avec de nombreux piquants. Elle s’ouvre en 4 pour libérer ses fruits. Tandis que le marron est contenu par une « capsule » aux épines molles et courtes, qui ne s’ouvre qu’en 3 pour libérer ses fruits.

Grillées au feu de bois, au four mais aussi bouillies, à chacun sa manière de les déguster. Les spécialités à base de châtaignes sont nombreuses ainsi que les produits dérivés, farine, gâteaux à la farine de châtaignes, marrons glacés… N’hésitez pas à demander en boutique les produits de la région

Les champignons*

La cueillette des champignons reste un des plaisirs de l’automne. Leurs saveurs caractéristiques font d’eux des stars de la cuisine et agrémentent nos petits plats d’un parfum capiteux, cèpes, girolles, pieds de moutons, rosés des prés, et tous les autres sont particulièrement savoureux et peuvent se déguster seuls, en omelettes ou encore en accompagnement. 

*Enfin, en cas de doute sur votre récolte, n’hésitez pas à faire vérifier cette dernière par un connaisseur, si vous ne connaissez pas le type de champignon ou si vous n’êtes pas sûr, ne les ramassez pas. Il existe des espèces toxiques et vous pourriez vous intoxiquer. Consultez un expert.

Se détendre et respirer de l’air pur

L’automne réveille aussi en nous notre instinct de conservation et nous incite à ralentir, à nous économiser en toute quiétude et en toute sérénité.

Quoi de mieux qu’un séjour en Ouest Corse pour se reposer, se ressourcer et profiter d’une vie moins active… 

La découverte sensorielle autour de l’automne c’est s’oxygéner, respirer de l’air pur, se ressourcer et laisser derrière soi son quotidien trop connecté.

C’est un mini-break qui permet de lâcher prise pour se concentrer sur le moment présent, pour ne plus entendre que le bruit des oiseaux, du vent ou des branches et des feuilles tombées des arbres lorsque vous marcherez dessus.

Augmentez votre capacité de créativité et de concentration, regardez la mer et ses couleurs, respirez les embruns et les fleurs du maquis. Vous en rêvez!  Et bien c’est possible partout chez nous et c’est tout simple. On nous le dit : « il faut se recentrer sur l’essentiel »! Et l’essentiel est là, pas loin…

Profiter des richesses de l'automne...

Plutôt pied marin ou marin d’eau douce?

S’il est une activité à réaliser dans l’Ouest Corse, c’est, sans aucune hésitation, la découverte de ce littoral splendide par la mer. Synonyme d’évasion et d’aventure, il est la promesse de moments uniques et inoubliables.

Il faut maintenant vous décider pour savoir d’où vous allez partir à l’aventure et là le choix est compliqué. Mais rassurez-vous, la beauté du littoral est telle que, quel que soit votre lieu de départ, votre aventure maritime deviendra un souvenir aussi incroyable qu’inoubliable. Et si vous êtes un peu chanceux, vous rencontrerez le balbuzard pêcheur, le cormoran huppé de Méditerranée ou même le grand dauphin… Magique!

Évasion et sensations garantie!

dauphins golfe porto
farniente plage corse bateau

Lever l’ancre, louer un bateau

La location vous garantit une expérience de voyage insolite et sachez qu’il n’y a pas forcément besoin de permis. Vous pourrez en effet naviguer en autonome (et la liberté de mouvements c’est important aussi) sur les bateaux sans permis, la motorisation n’est pas la même évidemment, mais à la journée ou la demi journée les possibilités de visites et de baignades dans les criques sauvages de l’Ouest Corse sont innombrables.

Le Robinson qui sommeille en vous en rêve déjà, l’explorateur met quant à lui le cap vers les sites grandioses de la côte Ouest.

Avec ou sans permis, la location d’une embarcation fera de vous un vacancier heureux, fier de rapporter des anecdotes, des conseils, des images plein la tête, mais chut!!! regardez bien, la nature fera peut-être son show.

Au programme, des criques inaccessibles depuis la route, encore sauvages et désertes, l’endroit idéal pour poser sa serviette et profiter d’un pique-nique en famille ou en couple, des gorges encaissées plongeant dans la mer, un festival de couleurs à tous les recoins. C’est certainement la partie côtière la plus belle et, pour l’apprécier de manière approfondie, nous vous recommandons de cumuler visites à pied et visites par la mer.

Alors larguez les amarres et voguez…

Nos partenaires

Envie de respirer l’iode à pleins poumons? Nos experts sont là pour vous!

Se laisser guider… Se faire accompagner

Partir avec une compagnie de promenade en mer ou un skipper vous offre l’avantage de profiter du grand air et des embruns sans vous soucier des manœuvres, l’esprit libre laissez vous embarquer pour une visite des plus beaux sites de la Corse. Un commentaire soigné et un site d’exception, la promesse d’une journée inoubliable.

La côte escarpée offre un espace splendide : des criques, des grottes, des falaises maritimes, des îles et des archipels, une faune et flore spécifique et une géologie époustouflante…

Voilà, nos professionnels sont là pour vous faire découvrir les beautés du littoral, la visite des grottes et des failles, les petits trésors cachés connus des marins, une explication des sites protégés de la réserve maritime et terrestre. Des arrêts baignades dans des eaux translucides aux couleurs paradisiaques

Embarquez et laissez vous bercer par les doux remous de la mer…

bateaux calanche piana
kayak mer corse ouest

Tendance et  sympa…

Ludiques et écolo, une autre façon de visiter et de se déplacer sur l’eau avec :

  • Le kayak, pas besoin d’expérience, juste un petit laps de temps pour la prise en main et vous pouvez sans bruit ,vous déplacer au rythme de la pagaie. Le silence et la mer on en rêvait, et cette sensation d’être dans l’eau tout en étant assis au sec vous  y croyez vous?  Un peu physique tout de même la pratique du canoë ou kayak est très agréable et écologique et reste une super idée tendance pour la découverte de la côte 
  • Le paddle  Pourquoi pas  c’est super tendance , vous pouvez le tester chez nous ce nouveau sport nautique. Le Stand-Up Paddle  ou SUP  mais plus simplement paddle vous permet  de découvrir toute les côtes de notre région debout sur une planche, simplement équipé d’une pagaie pour vous diriger. Cool non et en plus en pratiquant le SUP, on se muscle les cuisses, le dos, les abdos, les bras, sans oublier les épaules 
  • Le pédalo ça nous rappelle des souvenirs d’enfance et des franches rigolades, on s’amuse bien tout en pédalant, et on pédale tout en visitant. Le top pour les petits et les grands enfants
  • La planche à voile ou windsurf 
  • Le catamaran

Et pour plus de sensations ?

Pour ceux qui veulent avoir un peu plus de sensations, un panel d’activités ludique et nautiques sont possibles. Histoire de se prendre une bonne tranche de rigolade, en famille ou en amis…

  • Le surf, on va pas se mentir, on n’est pas à Hawaï mais c’est bien suffisant pour ceux qui souhaitent s’initier ou pratiquer en douceur.
  • Jet-ski
  • Bouée tractée
  • Ski nautique
  • Wakeboard
surf corse ouest

A la découverte du monde sous-marin

Une biodiversité aussi riche qu’étonnante

Nudibranches, gorgones rouges, bancs d’écrevisses, de mérous, de murènes…

La baie de Sagone présente différents sites de plongée pour plongeur débutant ou chevronné ! De magnifiques fonds sous-marin où vous pourrez explorer entre autres l’épave d’un Canadair, découvrir un impressionnant tombant de 60m (le Punta Locca) où aller à la rencontre de la très rare Pinna Nobillis, une grande nacre protégée présente sur le site des Calderas de Marifaja.

Le Capo Rosso et le Banc Provençal se destinent par contre pour les plongeurs expérimentés.

Rendez-vous également près de Cargèse et les Calanche de Piana en passant par les tombants impressionnants du site de Ficajola et bien d’autres spots comme Vardiola, le Sec de Senino, la Pointe de Scopa, Punta Munchillina et Monte Rosso, sites à découvrir près de la réserve.

Il est important de préserver les fonds marins et de protéger les espèces et la biodiversité.

Pour cela, il ne faut ni toucher, ni prélever un être vivant, faune ou flore.

Des souvenirs, me direz-vous et bien qu’à cela ne tienne vous en aurez plein d’autres… 

nacre poisson anémone monte rosso

Qu’est-ce que le snorkeling?

Amateur de snorkeling ou encore Palmes-Masque-Tuba, la région Ouest Corse vous offre une richesse et une incroyable variété.

Les eaux claires, son climat doux et ses milieux marins préservés en font l’une des meilleures destinations  de la région. Bancs de dorades, étoiles de mer, murènes…peuplent ses herbiers et fonds rocheux, même à faible profondeur.

Le snorkeling est une activité de loisir aquatique qui nécessite seulement un masque, un tuba, ainsi que des palmes. Elle a pour but d’observer les fonds et espèces vivantes sous-marines en alternant les phases de respiration et de plongée en apnée. Elle se pratique donc en général entre 0 et 5 mètres

Partez l’esprit léger avec les pros des randos palmées, en club ou avec accompagnateurs diplômés.

Chaussez vos palmes, ajustez votre masque, votre tuba et c’est parti pour une expérience inoubliable…

La plongée, ça s’apprend !

La plongée nécessite d’approfondir ses connaissances et de parfaire sa technique afin d’être pratiquée en toute sécurité. Et pour plonger en toute tranquillité renseignez vous chez nos professionnels diplômés sans oublier les consignes de sécurités 

Apres la théorie, vous pouvez enfiler votre combinaison et tester le masque et les palmes et voila , c’est le grand moment. Le bateau fend la mer et les magnifiques paysage défilent sous nos yeux. Enfin c’est  le spot de plongée, la récap des consignes et puis il est temps de glisser dans l’eau.

Un outil anti- stress

C’est le moment d’aller explorer le monde aquatique. Vous respirez sous l’eau, une sensation que vous n’oublierez jamais. Doucement vous descendez en profondeur ; pensez à décompresser régulièrement. Vous touchez enfin le sol d’un monde mystérieux.  « Et parce que je suis concentrée sur moi, sur ma respiration, sur ce que je fais, je ressens c’est je vous le dis, le lâcher prise et la détente totale »

Vous vous sentez comme un poisson dans l’eau.

Avec l’exploration sous-marine vous allez prendre conscience de la fragilité du monde sous-marin et aurez une  sensibilité plus grande à la sauvegarde de cet environnement marin. Explorateur sous-marin  aujourd’hui, ambassadeur des océans demain.

Un baptême de plongée en Corse est l’occasion, pour les enfants comme les adultes, d’être sensibilisé aux beautés et à la fragilité du milieu marin. Accessibles à partir de 8 ans environ, certains clubs de plongée offrent la possibilité de plonger en groupe ou en famille.

Nos partenaires

Envie d’explorer les profondeurs et de découvrir la richesse de nos fonds marins? Suivez nos guides!

Offrez vous la grande bleue!

Et si vous vous mettiez à l’eau?

L’occasion de croiser des bancs de poissons-tambour, des grands mérous, des barracudas ou encore, des morues de roche.

Plongez ou bien nagez dans les eaux cristallines des Golfes de la côte ouest pour observer un véritable aquarium naturel. Alors chaussez vos palmes, votre masque, votre tuba, prenez votre GoPro et c’est parti pour vous émerveiller dans les plus beaux spots de la région.

QUE PEUT-ON OBSERVER?

Parmi une multitude de trésors visuels vivants sous le niveau de la mer, nous vous avons concocté une sélection faune et flore que ce que vous pourrez voir…

murène

FAUNE

  • Soles
  • Barracudas
  • Raies
  • Étoiles de mer
  • Oursins
  • Girelles communes
  • Girelles paons
  • Castagnols
  • Serrans écritures
  • Dorades royales
  • Loups
  • Labres merles
  • Sars à tête noire

FLORE

  • Posidonies
  • Doris dalmatien
  • Codium en boule
  • Spirographes
  • Anémones
  • Algues brunes/rouges/vertes
anémone de mer

Consignes de sécurité pour la plongée 

Et oui ça ne fait jamais de mal de répéter ces bons principes

  • Etre en bonne condition physique.
  • Ne pas plonger en état de fatigue, enrhumé, après un repas arrosé, ou si l’on doit prendre un avion le jour même.
  • Entretenir et vérifier son matériel.
  • Contrôler la pression de gonflage des bouteilles, le manomètre et le bon fonctionnement du gilet stabilisateur.
  • Connaître parfaitement le code de communication en plongée.
  • Etre attentif à ses voisins de palanquée, aux signaux sonores. Réagir rapidement, sûrement, mais sans panique.
  • Ne jamais plonger seul et rester groupés, tous les membres de la même palanquée à la même profondeur que le moniteur, jamais en dessous.
  • Ne jamais forcer ses tympans ou ses sinus.
  • Dès qu’un plongeur est « sur réserve », tout le groupe doit remonter.
  • Au cours de la remontée, respecter la vitesse indiquée par le moniteur.
  • Respirer librement, écouter, observer.
  • Rester si possible en deçà de la courbe de sécurité.
  • Effectuer dans tous les cas un palier de sécurité de 3 minutes à 3 mètres.
  • En cas d’accident, rester calme, ne pas s’affoler, réfléchir.
  • Au moindre problème, faire un signe au moniteur.
  • Avant toute sortie en surface, effectuer un tour d’horizon à 3 mètres, écouter, observer et attention aux obstacles …

En attendant de le voir de vos propres yeux...

Moins célèbre et pourtant…

Beaucoup d’entre vous connaissent ou ont déjà vu le village abandonné d’Occi en Balagna, ou encore celui de Muna entre Murzo et Rosazia, tout aussi célèbre. Mais il est un village abandonné moins connu mais tout aussi intéressant : U Tassu… 

Suivez-nous pour une petite balade découverte qui vous ramène à une époque pas si lointaine où tout était vraiment différent.

Déjà là avant Marignana

En 1485, le village est déjà mentionné dans une liste des communautés de la région alors que Marignana ne l’est pas.

Il faisait partie d’un des sept hameaux qui composaient Cristinacce, avant d’être brûlé par le Génois en 1460.

U Tassu se trouve au milieu du triangle formé par les villages d’Evisa, de Marignana et de Cristinacce, sur un carrefour de chemins muletiers.

C’est par là que transite donc toutes les routes commerciales de l’époque, jouant ainsi un rôle capital dans le développement de la région. Il était également utile aux bergers niolins durant la transhumance vers les piaghje ou vers les montagnes.

A son apogée, le hameau comptait seulement quelques maisons et 95 habitants selon un recensement datant de 1537.

Le début du 20ème siècle voit la construction de la route D24 qui va entrainer le déclin progressif du Tassu.

Son dernier habitant, Pascal Battesti, est mort en 1935. Aujourd´hui, les chemins sont utilisés uniquement pour les randonneurs et les chasseurs.

Dans les années 1970, quelques « hippies » décident de s’installer pour se rapprocher de la nature mais l’expérience ne durera qu’un temps.

De nos jours, l’association marignanaise « Scopre » qui a permis notamment la restauration du toit de l’église et d’une fresque à l’intérieur, organise une petite fête où une messe est célébrée tous les 29 juin.

Tassu village abandonné chapelle
Tassu village abandonné

Et si on y allait?

Petite balade facile

On y va : depuis Porto, on prend la direction d’Evisa (D84) puis Marignana (D24). On traverse alors le hameau de Chidazzu, puis à Marignana on tourne à gauche sur la D224 et juste après le cimetière, on gare sa voiture près du gîte d’étape.

On se balade : on suit le balisage orange du Mare e Monti/Mare e Mare Nord, à droite de la route en amont.

Généralement situé à l´ombre, c’est un sentier particulièrement agréable les jours de forte chaleur estivale grâce à l’ombre que procurent les nombreux châtaigniers le long du parcours.

Après environ 30 minutes, on arrive au village abandonné de Tassu. Attention aux quelques branches qui pourraient gêner sur le chemin.

Le retour se fera par le même sentier.

Et autour…?

Envie d’en découvrir plus? Voici quelques petites suggestions aux alentours.

On oublie les idées reçues

Notre environnement, c’est notre support de vie

La forêt, ce n’est pas seulement un groupement d’arbres.

Si nous réfléchissons à tout ce qui compose la forêt, tous les éléments interagissent et forment une diversité, un écosystème riche et indispensable à la vie.

Les arbres, les champignons, les oiseaux , les insectes, les points d’eau, les habitants et les habités, tous s’organisent et produisent des composantes essentielles de notre monde.

Outre le maintien et la protection de la biodiversité, elle protège contre les risques naturels comme les glissements de terrain, l’érosion, etc. et conserve sa fonction économique première : la production de bois.

Alors on en profite mais surtout on la respecte en ne laissant derrière nous que nos traces de pas.

Elle est notre source d’inspiration et de relaxation.

Le Shinrin Yoku ou bain de forêt

 

Le Shinrin Yoku ou bain de forêt prône les bienfaits de la balade en forêt, de la reconnexion à la nature et surtout à soi.

Lors de cette retraite nature, apprenez à explorer le monde qui vous entoure afin de vous concentrer sur l’essentiel.

Offrez-vous une découverte ludique de la forêt et de la sylvothérapie dans des sites choisis pour la richesse de leur biodiversité.

Les forêts de l’Ouest Corse sont des lieux propices à la pratique de cet art de vivre japonais. Alors on y va ou quoi!!! (Oups, j’en ai besoin aussi…)

Sans hésiter, partons à la découverte de ce cocktail vivifiant d’énergie ancestrale.

Pour stimuler tous vos sens

On vous conseille de :

  • serrer les arbres
  • sentir l’odeur des bois
  • tester l’eau fraiche de la rivière du bout des pieds
  • goûtez le silence
  • écoutez le murmure des sous-bois
  • vous laissez transporter par le chant des oiseaux

À la clé, des bienfaits pour le système respiratoire et des effets immédiats sur le stress et l’anxiété.

Douceur, sérénité, inspiration…  faites le plein de bonnes ondes.

Et le top di top, c’est que toute la famille peut le pratiquer gratuitement.

Déstresser, câliner un arbre

Quelques idées pour démarrer votre immersion en pleine nature

Itinéraires pour commencer votre thérapie (sylvo)

  • La châtaigneraie
  • Les piscines naturelles
  • Monte Tretorre à partir de Guagno
  • Le chemin du miel et la forêt de Murzo
  • Monte Cervellu par Rosazia

Un village solitaire

Comme hors du temps

Suspendu à la montagne et à jamais surveillé par la Sposata, Muna fait partie de ces lieux qui interpellent par leur singularité et l’ambiance énigmatique qui habite ces lieux.

A quelques kilomètres seulement de Rosazia et de Murzo, ses maisons construites en escalier sur le flanc de la montagne s’est progressivement vidé de ses habitants à partir de la Première Guerre Mondiale.

Il ne reprend vie qu’avec l’arrivée des beaux jours et des visiteurs venus s’imprégner du passé.

A l’origine…

Village fondé en 1740 pour les besoins de l’exploitation forestière qui se développe dans le secteur, Muna s’est construit en escalier sur les pentes de la Sposata.

Le bois exploité alors est acheminé jusqu’au littoral via le fleuve Liamone pour son exportation. Il sert entre autre à la fabrication de mâts de bateaux.

L’accès au hameau est très difficile et long et se fait via un sentier muletier qui traverse les calanche de Muna sur une dizaine de kilomètres.

Malgré les difficultés et l’isolement, Muna vit en parfaite autonomie grâce à ses ressources nombreuses issues des cultures, des oliviers, des châtaigniers et de la nourriture que lui apportaient ses « arbres à pain » et ses troupeaux d’ovins. Son moulin et ses fours à pains

Se ressourcer au cœur des pierres

«  Pour moi, c’est un lieu de pèlerinage, à chaque fois que l’occasion m’en ai donnée j'adore venir me ressourcer là au cœur de ces pierres, de tenter de comprendre et d’imaginer ce que fut la vie de ces ruines. C’est un endroit merveilleux rempli d’émotions » 

commentaire d'une jeune femme originaire de Moselle.

Un lieu chargé de souvenirs

Du haut de ses 540m d’altitude, Muna s’ouvre sur une vue panoramique exceptionnelle jusqu’à la mer au loin, qui appelle à la contemplation.

C’est en parcourant le village, que l’on fait petit à petit un retour vers un passé pas si lointain, rythmé au son du clocher de l’église et des rires des enfants sortis de l’école. Ecole qui a accueilli jusqu’à 50 enfants.

Mais c’est aussi ici, que l’on va ressentir la triste vérité de ses enfants du village, partis pour la Première Guerre Mondiale et qui ne reviendront jamais.

Une plaque commémorative installée sur le mur de l’Église rend hommage aux enfants de Muna, qui a payé un lourd tribu lors de cette guerre, comme bon nombre de communes insulaires. 

Femmes et enfants restants quittent le village au fur et à mesure. De plus en plus silencieux, Muna s’éteint petit à petit jusqu’en 1974 où le dernier habitant décida finalement de quitter les lieux.

Fiers de l’héritage de leurs ancêtres, les descendants des habitants de Muna ont choisi de préserver ce hameau coûte que coûte et pourquoi pas le faire véritablement revivre un jour.

Fermez les yeux…

…et imaginez

Si vous décidez de visiter Muna, posez-vous calmement, fermez les yeux et laissez-vous porter par la magie de ses pierres chargées d’histoire.

Alors, vous entendrez sûrement les murmures des femmes qui s’affairent à leurs tâches quotidiennes, mais aussi les rires des enfants jouant et courant dans les ruelles étroites. 

Puis, arrêtez-vous un instant dans sa petite église datant du 17e siècle qui a été restaurée. Là, recueillez-vous en vous imaginant, un dimanche matin, au milieu des 100 habitants venus assister à la messe.

Un véritable voyage dans le passé…

Comment s’y rendre ?

Autrefois, Muna n’était accessible que par un sentier muletier qui allait jusqu’à Rosazia.

Abrupt et accidenté, ce sentier longeant les courbes du Liamone sur plus d’une dizaine de kilomètres se révélait alors extrêmement dangereux.

Mais c’est grâce notamment au chanteur Antoine Ciosi, qui a repris une chanson des frères Vincenti appelée « L’Omu di Muna« , que les choses ont bougé. En effet,  en 1987, le sentier muletier est alors remplacé par une route départementale goudronnée.

Il vous faut donc rejoindre dans un premier temps le village de Vico. Puis, une fois arrivé à Vico, vous empruntez la D23 qui va à Murzo.

Au niveau de l’église, tournez à droite pour vous rendre à Muna. Sur la D4, vous passez par Bocca a Verghiu, route très étroite qui longe les calanche de Muna.

Paysages à couper le souffle et sensations garanties au milieu de ces falaises vertigineuses.

Arrivés à destination, vous n’avez plus qu’à lacer vos chaussures de marche pour une petite promenade…