poggiolo - u pighjolu

poggiolo (10)

Présentation

Petit village de montagne construit en étage sur un flanc de colline, Poggiolo est connu pour son hameau thermal de Guagno-les-bains

Petit village de montagne à 580m d'altitude, Poggiolo a été construit en étage sur le flanc d'une petite colline. Son nom doit son origine au lieu d'établissement du village, étalé sur un replat propice à l'habitat, appelé "poghju" (hauteur, sommet en corse).
Partie intégrant de la pieve de Sorrinsù, l'origine exacte du village reste encore mystérieuse et aucune trace écrite n'existe à ce sujet. On peut néanmoins constater une occupation grâce à la présence des ruines d'une chapelle au lieu dit Sant'Anaria, datant probablement du Xe siècle.

Poggiolo possède deux charmantes petites églises San Simeonu et San Roccu. La paroisse actuelle dédiée à San Simeonu, domine le village. Elle est le témoignage du travail des anciens pour leur lieu de culte.
Au XVIe siècle, cet édifice a servi d’église piévane. Mais devenue trop petite, elle fut notamment abandonnée et désacralisée à la suite d'un meurtre. C’est la chapelle San Roccu au cœur du village qui fit office de lieu de culte, jusqu’à sa reconstruction à l’endroit même où se trouvait l’ancienne église de la piève.
Elle sera ensuite rebâtie à la fin du XIXe siècle.

Mais la commune doit essentiellement sa renommée à son hameau Guagno-les-Bains qui, comme son nom l'indique, dispose d'une source d'eau thermales aux vertues

Pour la petite histoire :
C'est au début du XVIe siècle que les sources de Guagno-les-bains sont mentionnées pour la première fois par Monseigneur Giustinianni. Bien que très certainement exploitées depuis fort longtemps, trois bassins de granite ne seront installés qu'en 1711 et l'habitat ne se développera que très peu autour des sources et des bassins. Ce n'est qu'au XIXe siècle que les thermes connaitront leur apogée avec la construction notamment du premier établissement thermal en 1815.
Les eaux thermales de Guagno-les-bains sont des eaux sulfurées sodiques, réputées pour soigner les rhumatismes, les dermatoses et les traumatismes, le mal de gorge et les maladies des yeux, selon la source dont elles proviennent.
La station comprend donc deux sources. L’une, dite source principale, est la source Venturini, dont le débit était voisin de 70 000 litres par jour. La seconde est la source Coggia qui jaillit à environ 800m de l’établissement thermal dans un petit bâtiment assez délabré, en bord de la route.
L’eau de Guagno-les-bains aurait une température d'émergence entre 49°C et 33°C selon la source.

Prestations

Prestations enfants

 

Localisation

20160 POGGIOLO

Accès

  • Aéroport/aérodrome
    Ajaccio à 68 km
  • Gare maritime
    Ajaccio à 68 km

Situations

  • Montagne
    à km

Photos

Aux alentours