• Ville, village et quartier

piana

Piana

Présentation

Classé parmi les plus beaux villages de France, pittoresque avec ses maisons blanches disposées en amphithéâtre et dominées par la très belle église Sainte-Marie, Piana sert de toile de fond à un golfe exceptionnel inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Comme son nom l'indique, Piana est bâti sur un plateau de 438 mètres d'altitude et surplombe majestueusement le golfe de Porto en faisant face aux presqu'îles de Senino et Scandola.

Au cœur du village se dresse l’église paroissiale dédiée à l’Assomption, de style baroque tardif, elle fut achevée en 1792. Elle abrite la statue de la vierge de l’assomption, œuvre génoise du XVIIIe siècle, classée monument historique. Sa porte axiale est en bois polychrome. La voute du chœur est ornée de médaillons réalisés par le peintre Paul Mathieu Lovellini (1831-1919). Traditionnellement chaque année le dernier dimanche de juillet, les confréries corses se réunissent. On peut voir aussi à l’extérieur l’église romane Saint-Pierre et Paul, transformée en caveau familial au XIXe siècle.

Piana est surtout célèbre pour ses majestueuses calanques : piques, colonnes, figures rongées par le vent et la mer, les calanche de Piana, à une dizaine de kilomètres de Porto, sont considérées comme l'une des merveilles de la Corse. Elles font partie, avec le golfe de Girolata et la réserve de Scandola du Golfe de Porto, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Un lent travail d'érosion a donné à ces rochers déchiquetés d'un rouge jouant éternellement avec les rayons du soleil, l'air incarné de véritables sculptures naturelles aux formes fantastiques surplombant une mer bleue et profonde, à 300 mètres de hauteur.

Ce paysage n'a cessé depuis d'être une source d'inspiration pour les artistes, subjugués par sa singularité.
Maupassant, visitant la Corse, les décrivit en ces termes :
« Je m’arrêtais d’abord stupéfait devant ces étonnants rochers de granit rose, hauts de quatre cents mètres, étranges, torturés, courbés, rongés par le temps, sanglants sous les derniers feux du crépuscule et prenant toutes les formes comme un peuple fantastique de contes féériques, pétrifié par quelque pouvoir surnaturel. J’aperçois alternativement deux moines debout, d’une taille gigantesque ; un évêque assis, crosse en main, mire en tête ; de prodigieuses figures, un lion accroupi au bord de la route, une femme allaitant son enfant et une tête de diable curieuse, cornue, grimaçante, gardienne sans doute de cette foule emprisonnée en des corps de pierre ».

Une autre légende raconte que Satan était tombé amoureux d’une bergère, mais celle-ci refusa ses avances et appela son mari au secours. Pour se venger, le Diable déclencha un éboulement et entreprit de sculpter la bergère, son mari et le troupeau dans la roche. Peu de temps après, Saint Martin bénit le lieu et adoucit la fureur de ce paysage grâce à la création d'un golfe paisible à ses pieds.

Du hameau de Vistale, une route en lacets de 4 km descend vers la marine de Ficajola, ou s’abritent les barques de pêcheurs de langoustes.

Pour la petite histoire :
Piana était au Moyen-Âge l’un des fiefs des seigneurs Leca. La légende dit qu'un trésor appartenant à la famille serait caché parmi les ruines de leur fortin à la Foce d’Orto.

Danielle Casanova, née à Ajaccio le 9 janvier 1909, s'illustra dans la résistance Française lors de la Seconde Guerre Mondiale. Vincentella Perini de son vrai prénom, surnommée Danielle et épouse Casanova, communiste activiste, a mené le combat pour la liberté de la France et a donné sa vie pour ses idées.
La famille Perini est originaire de Piana. Ils passent les vacances scolaires dans le hameau de Vistale, où vivent les grands-parents.
Arrêtée le l5 février 1942 par la police française, Danielle Casanova restera au dépôt de la préfecture de police jusqu'au 23 mars 1942 pour interrogatoire, puis emprisonnée à la prison de la santé.
Le 9 juin 1942, elle est livrée à la gestapo, rue des Saussaie, puis emprisonnée par les allemands, le 24 aout 1942 au fort de Romainville. Le 24 janvier 1943, Danielle Casanova sera déportée à Auschwitz, où elle mourra du typhus le soir du 9 mai 1943.
Ses cendres sont déposées dans le tombeau familial à Vistale. Une stèle domine la mer est également érigée en sa mémoire. Il existe en France de nombreux endroits qui portent son nom : rues, écoles, hôpitaux...
Un timbre à son effigie a été produit et un bateau de la Corsica Linea porte le nom de "Danielle CASANOVA".
"Un battellu biancu cum'è una culomba
porta fieramente u to nome
Pè u to curagiu, e pè u to esempiu
Nu a nostra mémoria canti sempré"
(Michel Mallory)

Piana, c'est aussi le deuxième débarquement en Corse, à Arone, les 5, 6, 7 février 1943.
Après avoir accompli une mission à Cros-de-Cagnes, le sous-marin Casabianca arrive près de Piana, le 5 février dans la nuit et se pose sur le fond près de Capo Rosso. A 14 heures, il est positionné plus au sud, dans la baie d’Arone où il doit mettre à terre hommes, armes et munitions. Après divers contretemps liés à la météo, 450 mitraillettes et 60.000 cartouches seront laissés dans une bergerie en ruine toute proche. On apprendra plus tard que tout le matériel a pu être évacué de la bergerie par la résistance avant que les Italiens ne se rendent sur les lieux. A cause des avaries météo rencontrées lors de cette mission, le Casa a talonné, endommageant le gouvernail qui devra être réparé à Alger.

Prestations

Prestations enfants

 

Localisation

20115 PIANA

Accès

  • Aéroport/aérodrome
    Ajaccio à 68 km
  • Gare maritime
    Ajaccio à 68 km

Situations

  • Bord de mer
    à km

Photos

Ouverture & Avis

Ouverture à l'année

Oui

Aux alentours